Diplôme de doctorat et candidature

Le diplôme de doctorat en sciences de gestion s’acquiert après trois ans de travail sur un sujet de recherche (180 crédits européens – ECTS), sous la direction d’un professeur des universités ou d’un maître de conférences habilité à diriger les recherches (HDR).

Le candidat au doctorat devra franchir deux étapes importantes : convaincre un directeur de thèse, d’une part, opter pour un financement adéquat, d’autre part.

Première étape


Le candidat doit d’abord s’interroger sur la finalité de la thèse de doctorat : s’agit-il de poursuivre vers une carrière d’enseignant-chercheur ? De travailler au sein d’une organisation supranationale ? Ou dans une entreprise ? Ensuite, il faut répondre à un appel à thèse ou proposer un sujet de thèse à un directeur, après avoir pris connaissance d’un minimum de littérature académique sur le sujet retenu. A ce titre, il est pertinent de présenter au directeur de thèse pressenti :

  • un sujet qui corresponde à ses thèmes de travail
  • une aptitude à l’expression et à la rédaction de bon niveau en langue française, comme en langue anglaise
  • des diplômes d’un niveau élevé, incluant généralement des enseignements scientifiques, et obtenus avec de bonnes notes

Seconde étape


La thèse de doctorat s’élabore au cours d’un programme de travail qui dure 3 ans (cf. onglet Formation doctorale). Il est donc impératif de financer cette période de travail à temps plein (on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche…). Deux dispositifs principaux répondent à ce besoin :

Au total (étapes 1 et 2), la constitution du dossier de candidature prend plusieurs semaines au minimum, parfois plusieurs mois. Il est souvent pertinent d’envisager la poursuite d’études doctorales dès la dernière année de master, en réalisant un mémoire de recherche. Le candidat sera ensuite évalué à l’aune de la qualité de son dossier académique et de ses aptitudes à la démarche scientifique.